Comment bien préparer l’installation de votre pompe à chaleur : Les étapes clés

pompe à chaleur

Publié le : 09 août 20235 mins de lecture

‘Véritable alternative aux modes de chauffage fonctionnant à l’aide d’énergies fossiles, la pompe à chaleur RGE est devenu un incontournable du marché. Il faut dire que ses avantages ne manquent pas : économies d’énergie, meilleur rendement énergétique, excellent bilan carbone, etc. Dans cet article nous vous expliquons comment faire un choix éclairé en la matière et pourquoi il est important de faire appel à un professionnel expérimenté tel que l’entreprise de climatisation energies-audemard.com pour vous y aider.

Étape 1 : bien comprendre le fonctionnement d’une pompe à chaleur

La PAC est constituée de quatre éléments indispensables à la transformation de son fluide caloporteur : évaporateur, compresseur, condenseur et détendeur. Pour produire de la chaleur redistribuée en chauffage ou en eau chaude sanitaire, la pompe à chaleur capte l’énergie présente à l’état naturel (eau, sol, air) dans l’environnement.

Les pompes à chaleur sont répertoriées en plusieurs catégories en fonction du milieu au sein duquel elles tirent les calories :

  • les PAC aérothermiques extraient les calories qui se trouvent dans l’air extérieur,
  • les PAC hydrothermiques utilisent les calories présentes dans l’eau,
  • les PAC géothermiques extraient les calories qui se trouvent sous terre, dans les nappes phréatiques ou les profondeurs du sol.

Notez, toutefois, que leur fonctionnement est identique quel que soit le milieu dans lequel elles extraient les calories.

Étape 2 : choisir un modèle adapté à votre logement ainsi qu’à votre budget

Certains modèles de PAC ne produisent que du chauffage, d’autres du chauffage et de l’eau chaude sanitaire, et d’autres encore sont réversibles et peuvent donc servir de climatisation en été. Pour choisir un modèle adapté à votre habitation, vous devez donc commencer par déterminer quelle utilisation vous souhaitez en faire et quelles sont les caractéristiques que vous recherchez.

Préférez vous un modèle qui bénéficie d’un bon coefficient de performance ou qui vous offre un confort sonore optimal ? Quelles sont les économies d’énergie qui peuvent être réalisées ? La PAC envisagée correspond-t-elle à la configuration du votre logement ? Voici quelques-unes des questions que vous devrez vous poser avant de faire votre choix.

Mais le prix de la PAC et les coûts inhérents sont autant d’éléments déterminants à prendre en considération. Il faut savoir que le montant total de la facture varie en fonction du type de modèle choisi, de la marque, des modalités d’installation de la pompe à chaleur, de la surface du logement à chauffer et du nombre d’habitants du foyer. À titre indicatif, les modèles les moins chers sont les PAC air-air puisqu’elles coûtent entre 5 000 € et 8 000 € TTC, tandis que les modèles les plus chers sont les PAC géothermiques à capteurs verticaux qui peuvent coûter jusqu’à 20 000 € TTC.

Il faut néanmoins savoir que dans le cadre des lois votées en faveur de la transition énergétique, l’État octroie de nombreuses aides destinées à aider les particuliers à financer l’achat et la pose d’une pompe à chaleur.

Étape 3 : faire appel à un professionnel pour l’installation de votre pompe à chaleur et sa mise en service

Qu’il s’agisse d’un modèle mono split ou multi split, l’installation d’une pompe à chaleur ne peut pas se faire sans l’intervention d’un professionnel habilité. En effet, seul un artisan RGE saura calculer très précisément la puissance et le type de pompe les mieux adaptés à vos besoins.

Par ailleurs, en faisant appel à un professionnel, vous pourrez être certain que votre PAC sera installée dans les règles de l’art, ce qui est très important quand on sait qu’une pompe à chaleur mal installée peut être dangereuse pour la santé. Sans compter que faire appel à un professionnel RGE est également incontournable, si vous souhaitez solliciter certaines aides.

En fonction de la taille et de la configuration de la pompe à chaleur choisie, il vous faudra faire certaines déclarations de travaux en mairie. D’ailleurs, cela sera impérativement le cas si vous devez forer votre terrain pour y installer une pompe à chaleur géothermique.

Une fois votre PAC installée, il vous faudra procéder à sa mise en service en sachant que seuls les techniciens agréés par les fabricants peuvent le faire. Ceci est valable tout aussi bien pour la première mise en service d’une PAC que lorsqu’il faut la remettre en marche suite au remplacement du fluide frigorigène.


Plan du site